Canon EOS 7D : l’arme fatale

Après quelques jours de rumeurs de plus en plus présentes, Canon a annoncé officiellement la sortie de son nouveau réflexe numérique « expert » : le 7D.

Fruit de la R&D Canon dont les innovations ne sont plus à démontrer et disons le franchement fortement inspiré par ce qu’on trouvait chez les autres (par exemple Nikon) cet appareil marque une coupure franche dans la gamme par la quantité de nouveautés. Voici un petit aperçu de celles qui me semblent les plus importantes (et qui vont faire que cet appareil complétera avantageusement mon 5D en lieu et place du 5D Mk II).

  • Capteur CMOS de 18 Megapixels au format APS-C
  • Cadence de prise de vue en rafale de 8 images par seconde, aussi bien en RAW qu’en JPEG, à condition d’utiliser une carte UDMA
  • Autofocus 19 points
  • Double processeur Digic 4
  • Flash pilote permettant de commander les flashes Speedlight
  • Vidéo Full HD 1080p en 29,97, 25 et 23,976 images par seconde
  • Nouveau système de mesure de lumière sur 63 zones
  • Sensibilité extensible jusqu’à 12800 iso
  • Verre de visée fixe mais possibilité d’afficher une grille de cadrage ou un niveau électronique dans le viseur

Il sera disponible dès octobre 2009 pour un prix public conseillé hors kit de 1799 Euros TTC.

Cet appareil permet (enfin) l’enregistrement de vidéo au standard cinéma en 23,976 images par seconde mettant fin aux reproches adressés au 5D Mk II et comporte aussi des possibilités (probablement rudimentaires mais bien présentes) d’édition des séquences enregistrées.

On notera aussi la présence de nouvelles commandes comme le bouton AF-ON.

L’écran arrière comporte 920000 points (VGA) ce qui le met au même niveau que le « standard du marché » avec ajustement automatique de la luminosité comme sur le 5D Mk II.

Enfin une nouveauté et non des moindres : son viseur. Il couvre 100% du champ de vision du capteur avec un grossissement x1.

Inutile de préciser qu’il reste compatible avec toute la gamme d’optiques EF et EF-S puisqu’il s’agit d’un capteur APS-C (seul éventuel reproche que je pourrais lui faire mais c’est largement compensé par la cadence de 8 images par seconde).

Je pense que cet appareil va très rapidement devenir un « must have » pour les photo-reporters et remplacer le parc vieillissant de 1D Mk III (10 images par seconde en 10 megapixels en format APS-H).

Pour terminer voici quelques vues de l’appareil et de ses composants.

Leave a Reply